La gestion d’un hôtel-bureau est complexe : des indicateurs et ratios peuvent vous y aider ! Mais ces ratios vous permettront aussi de mieux valoriser votre hôtel lors de son éventuelle revente.

En effet, pour suivre le fonctionnement de votre établissement, vous pouvez réaliser des statistiques et suivre des ratios de gestion. On les appelle taux d’occupation, prix moyen par chambre, RevPAR ou encore taux de captage petit déjeuner… Maîtriser ces principaux indicateurs est capital.

Dans cet article, découvrez les différents ratios de gestion hôtelière pour mesurer votre performance commerciale, pour suivre vos coûts et faire le point sur votre activité.

Les ratios de gestion de l’hôtellerie pour mesurer sa performance commerciale

Le taux d’occupation

Le taux d’occupation est certainement le ratio le plus important à suivre dans le domaine de l’hôtellerie. Il s’agit pour vous de mesurer la fréquentation de votre hôtel. C’est un indicateur qui exprime la popularité d’un hôtel et permet de prendre le pouls des revenus générés par l’établissement. Plus il y a de clients qui réservent des chambres dans votre hôtel, plus vous aurez l’occasion de générer des revenus.

Le calcul de ce taux est très simple. Il s’obtient en divisant le nombre de chambres réservées par le nombre total de chambres de l’établissement puis multiplié par 100. On peut le calculer pour une nuit, à la semaine mais aussi sur une période plus longue. Le taux d’occupation se compare surtout avec des données de l’année précédente pour pouvoir rendre compte d’une évolution. Ne pas hésiter à le comparer aux données statistiques de l’Insee ou de la profession hôtelière.

Traditionnellement, on dit qu’un taux d’occupation optimal doit être au dessus de 55%. Surveiller ce taux va vous donner des indications sur vos ressources humaines à mobiliser. L’idéal est d’avoir une vue globale de l’année pour anticiper les période de fortes affluences et ainsi soulager chaque département en fonction du taux d’occupation prévu.

De la même manière, ce taux renseigne sur la typologie de votre clientèle : est-elle plutôt présente sur le segment semaine ou week-end ? C’est un bon indice pour réfléchir au positionnement de votre hôtel (tourisme, affaire).

Le prix moyen par chambre

Deuxième ratio important pour gérer un hôtel : le prix moyen par chambre ou tarif journalier moyen (PMC ou ADR en anglais). Cet indicateur se lie bien au taux d’occupation. Il permet de déterminer le résultat réel des ventes des chambres.

Le PMC se calcule en divisant le chiffre d’affaires HT total lié à la location des chambres par le nombre de chambres louées. Exemple : on estime que vous avez obtenu 5000€ pour 45 chambres vendues. Le prix moyen par chambre est donc de 111,11 €.

L’idée pour chaque hôtelier est de faire varier ce PMC en fonction du taux d’occupation de l’hôtel. En effet, ce ratio met en lumière le prix moyen des chambres par rapport à la politique tarifaire appliquée (qui varie selon les saisons, la période, les tarifs négociés ou les services rendus). Pour augmenter son ADR on peut adapter sa stratégie tarifaire en proposant une place de stationnement gratuit, un petit déjeuner gratuit ou une réduction pour les personnes qui commandent via internet.

Il est pertinent de comparer le PMC par rapport aux données de l’année précédente. Vous pouvez aussi l’utiliser au regard de votre taux d’occupation. Un bon prix moyen évolue en fonction du d’occupation pour s’adapter à la demande.

Le RevPAR (revenu moyen par chambre)

Dernier indicateur important à surveiller pour suivre les performances de votre activité hôtelière : le RevPAR ou revenu moyen par chambre (REVenue Per Available Room).

On obtient ce chiffre en multipliant le prix moyen par chambre par le taux d’occupation. Admettons que l’ADR de votre hôtel est de 100 € et que 70 % de vos chambres sont occupées, votre RevPAR sera alors de 70 €.

Le revenu moyen par chambre vous donne un aperçu des chambres vendues et de leur demande ainsi que de la dépense moyenne de clients dans votre hôtel-bureau. Et donc des revenus générés par vos chambres.
C’est un élément de synthèse qui montre votre performance commerciale. On dit que le RevPAR est un outil clé car il aide à vendre le plus de chambres au prix le plus élevé possible. Vous allez pouvoir maximiser vos revenus.

En revanche, ce ratio ne vous donne pas d’informations sur la réussite commerciale de vos services annexes en dehors de l’activité des chambres. Pour cela, intéressez vous plutôt au TrevPAR.

chambre d'hôtel

Les ratios de gestion de l’hôtellerie liés aux coûts de fonctionnement

Les charges fixes et variables

À l’ouverture ou à la reprise d’un hôtel, il est intéressant de déterminer les charges fixes de son établissement. Ces charges restent stables peu importe la situation de l’hôtel : qu’il soit vide ou plein. Bien connaître ces charges fixes permet à terme de mesurer son seuil de rentabilité.

Les charges fixes d’un hôtel-bureau peuvent être :

  • les dépenses en assurance
  • le loyer
  • les dépenses d’énergie (eau, gaz, électricité)
  • les fournitures
  • les intérêts d’emprunts

Dans un second temps, vous analyserez vos charges variables qui changent également en fonction du taux de remplissage de l’hôtel (consommation de matières). Par exemple les charges de lavage en blanchisserie seront différentes si l’hôtel est occupé ou non.

Les charges liées au personnel

Des indicateurs peuvent aussi vous permettre de calculer la masse salariale nécessaire pour la gestion et le bon fonctionnement de votre hôtel.

On pourra par exemple mesurer le rendement par employé (nombre de chambres disponibles/nombre de salariés). Il est calculé pour tout l’établissement ou pour un type de service. Il est à comparer en fonction de votre catégorie d’hôtel et avec des statistiques professionnelles.

On peut s’intéresser au rendement au service étage (nombre de chambres louées/nombre d’heures du personnel à l’étage).

Enfin, un autre indicateur peut être intéressant à suivre : le ratio de charges de personnel. Cela vous indique la part des coûts salariaux sur votre chiffre d’affaires total. Cet indicateur varie selon votre catégorie d’hôtels, votre offre de services ou votre région d’implantation. La masse salariale se situe en moyenne autour de 35%. Elle ne doit pas être supérieure à 45% de votre chiffre d’affaires, cela serait le signe d’un problème de gestion salariale ou d’un trop grand nombre d’absences de la part de vos employés.

salle-reception-hotel-scaled

Des ratios complémentaires à suivre pour gérer un hôtel-bureau

Le taux de captage petit déjeuner

De nombreux autres ratios vous donneront une idée de la qualité de prestation que vous offrez. Et donc par extension, de votre potentiel commercial. C’est par exemple le cas du taux de captage petit déjeuner.

C’est en fait le taux de personnes à la nuitée qui prend un petit déjeuner au sein de l’établissement. Un taux de captage petit déjeuner normal est compris entre 85 à 90%.

Le taux d’inoccupation

Le taux d’inoccupation se calcule en divisant le nombre de chambre non louées dans le mois par le nombre de chambres disponibles et multiplié par 100.

Si vous affichez 2000 chambres non louées pour 6000 chambres disponibles pour un prix moyen de 100€ par chambre. Le manque à gagner est donc de 2000 x 100 € soit 200 000 €. S’intéresser à ce chiffre peut vous permettre de prendre conscience de la perte engendrée pour mieux rebondir et adapter votre stratégie marketing.

La durée moyenne du séjour

La durée moyenne de séjour vous informe sur votre clientèle : est-elle plutôt de passage pour un court séjour ? Ce calcule vous permet de mesurer votre capacité à retenir un client.

On le calcule sur une période donnée (un mois ou une saison). Si vous avez obtenu un score moins long que d’habitude, il vous faut alors ajuster votre stratégie tarifaire, peut-être en offrant une réduction pour une deuxième nuit passée dans votre établissement.

Pour son calcul, il vous suffit de diviser le nombre total de nuitées occupées par le nombre de réservations. Plus ce chiffre est haut, plus cela est positif. En effet, une durée moyenne de séjour courte pourrait vous inciter à avoir recours à plus de main d’œuvre pour refaire les chambres notamment.

En résumé :

Principaux ratios de gestion hotelière

Principaux ratios de gestion hotelière